Le centre de planification  
 
Vie affective et sexuelle
 
I.V.G
 
L'IVG médicamenteuse hors établissement de santé

L’IVG médicamenteuse est pratiquée jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, soit au maximum 7 semaines après le début des dernières règles.

Si la femme souhaite interrompre sa grossesse par méthode médicamenteuse sans hospitalisation, une IVG pratiquée dans ce cadre est réalisée :

  • par un médecin de l'hôpital.

La pratique d’une IVG hors établissement de santé comprend quatre consultations réalisées par le même médecin de ville ou le même centre de planification ou le même centre de santé.

Les conditions de l’IVG médicamenteuse hors établissement de santé

  • la situation médicale et psychologique de la patiente permet cette méthode ;
  • la patiente peut se rendre dans un délai raisonnable dans l’établissement de santé (trajet de l’ordre d’une heure maximum).

Cette méthode, qui se déroule en partie au domicile de la patiente, demande, de sa part, un suivi vigilant de toutes les étapes et une connaissance précise :

  • du déroulement de l’interruption de la grossesse ;
  • des signes qui peuvent se produire ;
  • de la conduite à tenir.

Les étapes de l’IVG hors établissement de santé

Comme pour toute interruption volontaire de grossesse, la femme a présenté sa demande d’IVG dans le cadre de la première consultation médicale préalable. Cette première consultation a été réalisée par le médecin de son choix.

La pratique d’une IVG hors établissement de santé comprend quatre consultations réalisées dans le même centre de santé :

1- La 2e consultation médicale préalable à l’IVG
Elle est réalisée par le médecin du centre qui pratiquera l’IVG. Au cours de cette consultation :

  • la demande d’IVG est confirmée par la patiente qui remet son consentement écrit ;
  • le médecin explique la procédure « IVG hors établissement de santé » et remet un document explicatif du protocole qu’elle devra respecter ;
  • les dates des deux consultations suivantes, comportant la prise de médicaments, sont fixées.

Une consultation psycho-sociale peut être réalisée avant l’IVG. C'est un moment d’écoute et de dialogue.

2- La 1ere consultation de prise de médicament
Prise de la mifépristone (Mifégyne ®) en présence du médecin.
Ce dernier :

  • donne des informations détaillées sur les effets secondaires possibles ;
  • indique les coordonnées précises du service de l’établissement de santé dans lequel elle peut se rendre si nécessaire ;
  • remet à la patiente une fiche de liaison contenant les éléments utiles de son dossier médical, qu’elle remettra au médecin de ce service si nécessaire ;
  • prescrit à la femme des médicaments contre la douleur.

3- La 2e consultation de prise de médicament
Prise du misoprostol (Gymiso ®), de 36 à 48 heures plus tard en présence du médecin.
La femme :

  • apporte la fiche de liaison que le médecin met à jour et lui restitue ;
  • est informée des suites normales de l’IVG et des troubles qui peuvent survenir.

4- La consultation de contrôle
Elle est indispensable et est effectuée au minimum dans les 14 jours et au maximum dans les 21 jours suivant la prise de mifépristone (Mifégyne ®) au cabinet de ville ou au centre dans lequel ont été remis les médicaments.

Une consultation psycho-sociale peut être réalisée après l’IVG. C'est un moment d’écoute et de dialogue.